Injection d’oxygène fait vivre sans respirer

Des chercheurs américains ont découvert une méthode pour injecter de l’oxygène directement dans le corps humain. Un patient ne pouvant plus respirer peut ainsi rester en vie. Des mini-particules remplies d’oxygène peuvent être injectées directement dans le sang, qui ainsi fourni en oxygène. Ceci est rapporté par Science Daily.

 

Les chercheurs ont injecté le liquide aux animaux avec peu d’oxygène dans le sang.

Dans l’espace de quelques secondes, le niveau d’oxygène était revenu au taux habituel, selon les scientifiques du Children’s Hospital à Boston. Même quand les voies respiratoires étaient entièrement bloquées, les animaux pouvaient ainsi être maintenus en vie durant un quart d’heure.

Au bout de 15 à 20 minutes cette solution n’est plus efficace à cause d’une trop grande quantité de particules absorbée par le sang.

Conséquences :

Cette technique pourrait avoir de grandes conséquences pour la médecine humaine. En cas d’urgences, cette méthode pourrait permettre un temps supplémentaire précieux aux urgentistes afin de transporter le patient vers l’hôpital. « En fin de compte, ce mélange injectable pourrait être prêt à l’emploi dans chaque hôpital, chaque ambulance, chaque hélicoptère afin de  stabiliser les patients qui ont du mal à respirer » selon John Kheir, un des chercheurs. Il s’occupe depuis 2006 de ces recherches qui ont mené à cette solution.

Le nouveau Powerheart G5 AED de la marque Cardiac Science

Malgré le fait que Cardiac Science voulait garder le secret sa publication, nous l’avons trouvé :

La vidéo avec toutes les informations concernant le nouveau Powerheart G5 AED de la marque Cardiac Science !

 

Source: Kays Medical (UK)

Entre temps, nous avons plus de renseignement sur ce nouveau défibrillateur. Le prix de vente en Grande Bretagne est un peu plus de 2000 E. Ce qui est ,comme attendu, un peu plus que le tarif actuel du Powerheart G3.

De plus, nous avons entendu que le système d’évaluation de la RCP du nouveau Powerheart G5 ne serait pas facile à utiliser. C’est pour cette raison que Cardiac Science ne veut pas encore le distribuer via les boutiques en ligne, mais seulement à l’aide de représentants qui devront donner une démonstration du fonctionnement de l’appareil.

Selon nous, ceci est une décision du moins curieuse, parce les défibrillateurs étant équipés d’un système d’évaluation de la réanimation cardio-pulmonaire sont plus particulièrement adaptés à l’utilisation par du personnel non-médical. Manifestement, le nouveau Powerheart G5 est trop compliqué d’utilisation pour toute personne non professionnelle…

Bien évidement, nous attendons avec impatience les premières réactions d’utilisateurs. Nous vous tiendront au courant !

Société japonaise rachète ZOLL

La société japonaise Asahi Kasei rachète le fabricant Zoll Médical pour un montant de 2,121 milliards de dollars.

Le conseil d’administration de Zoll a recommandé l’offre. L’accord sera probablement signé au deuxième trimestre de 2012.

Les deux entreprises ont démarré leur coopération en juillet  2011 avec la mise sur le marché japonais du ‘ Zoll AED plus’ exclusivement par Asahi Kasei. Il n’y a désormais pas de changements prévus dans les activités commerciales et de gestion. Nous ne nous attendons pas à des changements de quantités de ventes du défibrillateur Zoll AED plus sur les marchés européens des DAE.

Cependant, ZOLL disparaîtra du Nasdaq dès la finalisation de la reprise.

Weinmann arrête la fabrication des DAEs

Le fabricant Weinmann à fait savoir qu’il a décidé d’arrêter la fabrication des défibrillateurs Meducore Easy AED. Ce DAE est proposé depuis plusieurs années maintenant sur le marché français, mais n’a jamais réussi à y trouver une place au soleil.
Weinmann déclare que ce sont les frais de production relativement élevés qui nécessitent l’arrêt de la production de ce défibrillateur. Les consommables pour ce DAE seront toutefois encore disponibles.

Un défibrillateur sur les terrains de football est « une question de vie ou de mort ».

Le président de la commission médicale de la FIFA Monsieur Michel d’Hooghe a déclaré lors de la conférence médicale de la FIFA que la présence d’un défibrillateur sur les terrains de football est « une question de vie ou de mort ».

Ces cinq dernières années, il y a eu 84 cas de mort par arrêt cardiaque et 24 autres cas de crises cardiaques sur les terrains de football partout dans le monde. Cependant, dans seulement 20% des cas il y avait un défibrillateur à porter de mains.
Durant les derniers mois, il y a eu deux cas d’arrêt cardiaque particulièrement médiatisés. Au mois de mars, Fabrice Muamba tombait en perdant connaissance sur le terrain de White Hart Lane, victime d’un arrêt cardio-respiratoire. Il a fallu 15 décharges du défibrillateur pour le ramener à la vie. Grâce à la réanimation cardio-pulmonaire et l’utilisation d’un défibrillateur par l’équipe médicale du stade, la vie de Fabrice a pu être sauvée.
Toutefois, la mort de Piermario Morosini en avril durant un match du série B entre Livorno et Pescara en Italie nous rappelle que beaucoup reste à faire en matière d’arrêt cardiaques dans le milieu du football.
“Il faudrait un défibrillateur sur chaque terrain de football” dit Monsieur d’Hooghe, “donc s’il y a un message à porter: s’il vous plaît, permettez nous d’avoir un défibrillateur sur chaque terrain de football parce que ça peut être une question de vie ou de mort. »
Ces commentaires de Michel d’Hooghe sont partagés par le médecin en chef de la FIFA Monsieur Jiri Dvorak, qui a fait savoir que le nombre de cas déclarés était plus bas que prévu, mais que plus d’efforts devraient être fait pour équiper les terrains de football de défibrillateurs afin d’assurer aux joueurs et aux les spectateurs une meilleure chance de survie en cas d’arrêt cardiaque.
“ Pour moi, ces 84 cas ne sont pas des résultats alarmants, ça nous montre seulement que cela existe, et comparé aux chiffres de la population normale avec 1 personne sur 200.000, on aurait pu s’attendre, avec approximativement 300 million de joueurs de football, à 1500 morts par an dans le monde.”

Defibtech_view

Defibtech va présenter son nouveau DEA Lifeline PRO au salon Medica 2011

Lifeline PRO fournit une commande manuelle pour un usage professionnel et un
affichage couleur à haute résolution

DUSSELDORF, Allemagne–(BUSINESS WIRE)–Defibtech va démontrer son nouveau
défibrillateur externe automatisé (DEA) Lifeline PRO au salon Medica 2011, du
16-19 novembre à Dusseldorf, en Allemagne.

Le Lifeline PRO fournit aux secouristes professionnels un contrôle manuel
complet de l’énergie et de l’administration du choc. En mode manuel, l’ECG est
clairement affiché sur le grand écran couleur lumineux à haute résolution du
PRO, et l’utilisateur peut sélectionner le niveau d’énergie et décider à quel
moment initier la charge et le choc. En mode DEA, le PRO peut afficher soit un
ECG soit des instructions vidéo détaillées pour effectuer la défibrillation, les
compressions thoraciques et la respiration artificielle.

« Le Lifeline PRO donne enfin aux secouristes professionnels un moyen rentable
d’effectuer une défibrillation entièrement manuelle. En outre, la capacité de
contrôle ECG à 3 dérivations du PRO les équipe d’un autre outil de valeur pour
soigner leurs patients », a déclaré Gianfranco Buchbinder, vice-président des
ventes internationales de Defibtech.

Outre ses capacités entièrement manuelles, le Lifeline PRO peut être utilisé en
mode DEA, ce qui permet au DEA de prendre des décisions choc/aucun choc en
utilisant une technologie de détection d’arythmie éprouvée en pratique. « En
mode DEA, le Lifeline PRO offre une formation RCP et permet au sauveteur de
passer dynamiquement d’une RCP manuelle uniquement à une RCP avec respiration »,
a ajouté M. Buchbinder.

Le Lifeline PRO maintient la tradition de facilité de maintenance de Defibtech
avec des menus de configuration et d’information extensifs affichés sur un écran
pleine couleur. Quand les protocoles RCP changent, les utilisateurs peuvent
actualiser les instructions audio et vidéo sur le terrain en installant une mise
à niveau logicielle à l’aide d’un câble USB ou d’une carte de données. De même,
les données de l’appareil peuvent être enregistrées ou extraites du PRO à l’aide
d’une carte ou d’un câble USB. L’appareil sera également disponible en tant que
DEA avec affichage ECG, sans commande manuelle, et commercialisé en tant que
Lifeline ECG AED.

Le Lifeline PRO et le Lifeline ECG ne sont pas encore en vente. Ces produits
seront disponibles sur certains marchés internationaux sous réserve de
l’approbation réglementaire applicable.

Tout comme les autres DEA de Defibtech, le Lifeline PRO se distingue par sa
robustesse et sa durabilité, sa conception ergonomique primée, la facilité de sa
maintenance, et la technologie biphasique, une forme d’onde et un algorithme
éprouvés dans le cadre clinique pour administrer des chocs et sauver des vies.

« Avec des DEA dans plus de 40 pays, Defibtech continue d’établir la norme en
matière d’innovation, de convivialité et de valeur », a ajouté M. Buchbinder. «
Nous nous réjouissons à l’idée d’exposer le Lifeline PRO au salon Medica 2011 ».

Proposition de Loi

 N° 3498

_____

ASSEMBLÉE NATIONALE

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

TREIZIÈME LÉGISLATURE

Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 1er juin 2011.

PROPOSITION DE LOI

rendant obligatoire l’équipement des établissements recevant du public
en
défibrillateurs automatiques externes,

(Renvoyée à la commission des affaires sociales, à défaut de constitution
d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)

présentée par

M. Pierre MOREL-A-L’HUISSIER,

député.

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Les statistiques indiquent que 40 000 décès sont dus, chaque année, en France, à des arrêts cardiaques. Selon l’Inserm, une intervention rapide, grâce au massage cardiaque et au défibrillateur, pourrait permettre de sauver près de 5 000 vies.

Le pouvoir réglementaire a pris conscience du potentiel des défibrillateurs automatiques externes afin d’apporter une réponse adaptée aux arrêts cardiaques. Par le décret n° 2007-705 du 4 mai 2007, la réglementation habilite « toute personne, même non médecin (…) à utiliser un défibrillateur automatisé externe ».

Par ailleurs la mise en œuvre de la sensibilisation de la population générale à l’utilisation d’un défibrillateur cardiaque est prévue à l’article 3 de l’arrêté du 6 novembre 2009 relatif à l’initiation des personnes non médecins à l’utilisation des défibrillateurs automatisés externes. Par cette mesure, le pouvoir réglementaire veut favoriser l’initiation du plus grand nombre à la réalisation des premiers gestes de survie en cas d’arrêt cardiaque : appeler – masser – défibriller.

Conscient de l’importance des défibrillateurs dans le secours des personnes faisant une crise cardiaque, il faut que les établissements recevant du public soient, dans un délai de cinq ans, équipés d’au moins un défibrillateur automatique externe. En effet si des initiatives sont prises localement pour installer des défibrillateurs, elles demeurent encore insuffisantes, manquent de cohérence et de coordination.

C’est tout l’objet de la proposition de loi que je vous propose d’adopter.

PROPOSITION DE LOI

Article unique

Le titre II du livre Ier du code de la construction et de l’habitation est complété par un chapitre X ainsi rédigé :

« Chapitre X

« Équipement des établissements recevant du public
en défibrillateurs automatiques externes

« Art. L. 130-1. – Tout établissement recevant du public mentionné à l’article L. 123-1 doit être équipé d’un défibrillateur automatique externe, dans des conditions fixées par décret. »

Source : assemblée-nationale.fr

Défibrillateur de formation Welch Allyn plus disponible

  

31 mai 2011

Suite à l’arrêt de fabrication du Welch Allyn AED 10, la production du DAE de formation de  Welch Allyn a également été arrêtée. Welch Allyn finit actuellement la distribution de son stock européen qui ne sera donc plus renouvellé.

Accessoires pour ce DAE de formation seront encore disponible pendant un certain temps.

Pile pour Cardiac Science 9200 plus disponible

16 mai 2011

Suite à l’article paru en septembre 2010 nous signalons que les dernières piles type 9141 ont été distribuées. Cela veut dire qu’il n’y a plus de batteries disponible pour les modèles DAE Cardiac Science suivants :

  • 9200D Survivalink/FirstSave AED (rouge)
  • 9210D Survivalink/FirstSave AED (rouge)
  • 9200RD Powerheart AED (jaune)
  • 9210RD Powerheart AED (jaune)

Ces modèles arrivent donc définitivement en fin de vie. A la fin de cette année, la période de garantie ainsi que le service après-vente pour ces défibrillateurs prendra fin également.

Cardiac Science 9200 serie en fin de vie en 2011

Le 31 décembre 2011 Cardiac Science arrêtera toute garantie et servicepour les modèles DAE suivants :

  • 9200D Survivalink/FirstSave AED (rouge)
  • 9210D Survivalink/FirstSave AED (rouge)
  • 9200RD Powerheart AED (jaune)
  • 9210RD Powerheart AED (jaune)

Cardiac Science arrête la production, le service et l’entretien parce que ces anciens modèles ne peuvent s’adapter aux nouvelles technologies. La garantie de 7 ans sur ces modèles expirera dans tous les cas fin 2011.