Tag Archives: DAE

laerdal1-150x150

Du nouveau dans l’assortiment Laerdal: les mannequins QCPR

Du nouveau dans l’assortiment Laerdal: les mannequins QCPR

resusci anne

Laerdal, un des plus grands fabricants de mannequins a entièrement renouvellé sa gamme de mannequins de réanimation avancée.

Tous les modèles Resusci Anne en Resusci Baby ont été enlevés et remplacés par une gamme toute nouvelle.

Nos expériences avec Resusci Anne QCPR

A première vue, le nouveau Resusci Anne QCPR n’est pas tellement différent de l’ancien; Anne a une nouvelle tenue et se range dans un sac ou valise bien plus pratique. La révolution se cache dans le nouveau Skillguide et Skillreporter Simpad. Nous nous en sommes rendus compte tout de suite au premier rendez-vous.

Nous avons testé le Resusci Anne QCPR full-body (corps entier). Le mannequin se laisse facilement transporter grace aux roulettes de la valise semi-rigide, contrairement à l’ancien sac de rangement avec sa toute petite poignée qui nous faisait sévèrement pencher ! La valise a une poignée de chaque côté, très pratique pour la remettre dans un véhicule coté droite ou bien gauche. Elle est dotée d’une grande fermeture éclair qui permet une ouverture totale du dessus. La tête du mannequin est bien rangée entre deux sacs d’accessoires; parfaitement “coincée”. Les valises laissent suffisamment de place de libre pour des poumons de rechange, des masques de visage ou encore un Simpad et/ou Skillguide. Rangé sous le mannequin se trouve un tapis-protège-genoux toutefois moins large que la version précédente.

Quand nous ouvrons la mallette et decouvrons Anne, nous remarquons de suite que les poumons et masques de visage sont interchangeables avec les anciens modèles. Très pratique ! Du coup nous pouvons continuer notre découverte sans nous attarder aux tests de changement des voies respiratoires ou visages, cela se fait toujours aussi facilement qu’auparavant.

Le système à sens unique pour l’air insufflé est toujours présent. L’air insufflé dans le mannequin ne ressort pas par la bouche, mais est éliminé par un tuyaux sortant vers la hanche. Laerdal a bien réfléchi à l’hygiène; les risques de contagion entre stagiaires sont minimes. Il faut bien évidement désinfecter le visage entre chaque utilisateur et l’option des protections individuelles de visage peut être envisagée également. En tous les cas: une éventuelle infection ne viendra pas des poumons d’Anne ! Quand nous regardons sous sa peau, nous remarquons que le ressort peut facilement être changé: trois ressorts sont livrés avec le mannequin afin de tester trois niveaux de résistance thoraciques différents.  De plus, nous y trouvons un emplacement pour piles (8 piles D-cel), un boitier à branchements et divers capteurs. Nous refermons la peau et décidons d’effectuer quelques compressions et insufflations.

La sensation des compressions thoraciques est très réaliste: rien à redire ! Quand nous actionnons l’option son du mannequin, nous entendons -en cas de compressions correctes- un son qui reçoit de notre part rapidement le nom de ‘petit oiseau’. Cet oiseau est pratique quand on s’exerce, mais heureusement que l’on peut également éteindre ce son afin de ne pas trop faciliter le travail. Il va de soi qu’il faut d’abord basculer la tête afin de pouvoir insuffler l’air. Il y a aussi un petit ballon pour le pouls carotidien.

Le Skillreporter Simpad

simpad

Le Resusci Anne QCPR avec Simpad de Laerdal a été conçue afin d’évaluer au mieux les performances concernant la totalité de la chaîne de survie. Et bien, nous allons le tester.

L’outil se connecte immédiatement via WIFI avec le mannequin. Grace à un bouton sur le côté, nous pouvons choisir une conncexion via bluetooth (LED bleu) ou via WIFI (LED vert). Le voyant LED clignote jusqu’à obtention de la connexion, ce qui se fait assez rapidement. Le Simpad a besoin d’environ 30 secondes pour démarrer. Pas de souci si on a des choses à sortir de la valise et à préparer avant une formation. Sur le Simpad, nous choisissons le mannequin à qui nous allons être relié. Le menu nous semble très clair. On peut surveiller sans effort jusqu’à 6 mannequins, et sans fils ! Le Simpad offre la possibilité de s’entraîner avec ou sans évaluation directe ou d’être utilisé par un formateur. La présentation graphique est soignée. Les graphiques, barres et la minuterie suivent en temps réel et en un coup d’oeuil, il est lisible si l’amplitude des compressions est correcte, si les mains sont bien positionnées et si le volume d’air insufflé est suffisant ou pas.

Il n’y a pas d’information inutile sur l’écran. Même quand nous confions le Simpad à celui d’entre nous qui se connaît le moins en informatique, il réussit tout à fait à y programmer une séance de formation. Durant la formation, nous indiquons d’une croix sur la frise le moment où le premier choc a été délivré par le défibrillateur de formation, le moment où les secours ont été appelé etc. Toute la chaîne: ça correspond relativement bien. A la fin de la séance, le stagiaire obtient une note. Cela réveille en nous notre sens de la compétition et nous faisons tous de notre mieux pour améliorer nos compétences. Les notes et comptes rendu sont enrégistrés dans la mémoire interne du Simpad. Au moment où nous effectuons ces tests, nous ne pouvons pas encore imprimer ces résultats. Toutefois, on nous promet de mettre à disposition un logiciel gratuit rapidement.

Le Simpad et le mannequin Anne ont été allumés une grande partie de la journée et le signal WIFI a émis toute la journée. L’automnomie des outils est bonne. Nous n’avons pas eu besoin d’utiliser les piles de secours et aucun des outils n’a eu besoin d’être chargé durant la journée. Il est cependant possible de continuer la formation quand le mannequin ou le Simpad sont “à plat”: à l’aide des câbles livrés à l’achat il est possible de les brancher sur votre ordinateur via le port USB. Ne trouvant pas ça très pratique, nous avons utilisé  l’adaptateur que nous avons braché directement sur secteur. Cet adaptateur n’est pas livré à l’achat.

En cas d’utilisation de plusieurs mannequins sur le même Simpad, il est conseillé d’utiliser un router. Le mannequin Resusci Bay QCPR  ne peut être branché uniquement à l’aide des câbles. Le Simpad n’ayant qu’un port, il n’est pas possible d’utiliser plusieurs mannequins Baby en même temps. Il reste toutefois 5 connexions par WIFI; donc la possibilité existe de rajouter 5 mannequins Resusci Anne QCPR en plus du mannequin Resusci Baby QCPR. Nous captons le signal WIFI sur environ 30 mètres dans une salle sans murs. Avec des murs, le signal ira certainement moins loin.

Le Skillguide

skillguide

D’accord, nous devons l’admettre: il faut un sacré investissement pour avoir le Simpad et pas tout le monde voudra le faire. Cependant, il est dommage d’attendre que le tarif du Simpad devient plus accessible pour pouvoir évaluer et débriefer de cette façon. Heureusement, Laerdal a pensé à créer un petit appareil compact pour les moins aisés d’entre nous: le nouveau Skillguide : très facile d’utilisation: un seul bouton et un écran.

Le skillguide est connecté au mannequin ‘Anne’ en branchant un câble sur son épaule. Il faut bien appuyer; pendant un moment nous pensions que ça ne marchait pas. Une fois branché, le Skillguide s’allume de suite. A l’aide du bouton unique un choix de fonctions est proposé: formation avec évaluation directe, formation ‘aveugle’ (avec évaluation après la séance) ou visualisation des résultats et appuyer longtemps permet de redémarrer et commencer une nouvelle session. Nous esayons les évaluations et sommes satisfaits du rendu. A l’aide de voyants on peut voir si les compressions sont bonnes, trop profondes ou justement pas assez. Idem pour le volume des insufflations. Il faut dire que le skillguide est situé à côté du mannequin et que nous avons sans arrêt les yeux dessus; la note est de ce fait élévée et nous avons un peu l’impression de tricher. Nous allons donc tester l’option ‘aveugle’ avec évaluation après la séance. Tout de suite la note est plus ‘fiable’ et nous recevons un compte rendu en texte avec des points à améliorer. Le Skillguide donne les renseignements voulus de façon compacte et le prix est juste. Nous le conseillons absolument !

Le logiciel PC sans fil

Afin d’obtenir la totalité des résultats d’évaluation de ce nouveau modèle de Resusci Anne QCPR, nous nous sommes connectés via bluetooth. Le logiciel PC existait déjà depuis un petit moment, mais suite à une récente mise à jour, nous tenons à le tester également. Comme indiqué précédemment, Anne offre la possibilité de connexion par bleutooth: celle-ci est nécessaire afin d’envoyer des informations vers un ordinateur. Nous appuyons sur le bouton sur le côté du mannequin jusqu’à ce qu’un voyant LED bleu clignote, ce qui signifie qu’il essaie de se connecter. Muni d’une antenne sur l’ordinateur portable, nous devons parcourir les paramétrages de celui-ci avant de pouvoir se connecter. Heureusement le logiciel propose une option “aide”. Grâce à celle-ci, nous y parvenons, toutefois moins facilement qu’avec le Simpad ! Ce qui est rassurant c’est qu’une fois que l’ordinateur portable s’est connecté une première fois au mannequin, ça se passera comme une lettre à la poste les fois d’après.

Le logiciel PC permet l’utilisation de plusieurs mannequins à la fois, cependant tous doivent être des Resusci-Anne QCPR. Même les anciens modèles à condition d’avoir la fonction “sans fil”. L’affichage du Skillguide ressemble beaucoup à celui du Simpad et il nous satisfaisait entièrement! A nouveau un graphisme soigné, un suivi en temps réel et un rapport complèt. Dommage que le logiciel PC n’existe qu’en anglais alors que le SIMPAD connaît quasiment toutes les langues européennes, dont le français. Un avantage du logiciel PC est qu’il permet d’agrandir l’écran d’affichage à l’aide d’un vidéo-projecteur. Pratique aussi que les résultats peuvent facilement être enrégistrés au format PDF

Version et options

Pour les utilisateurs qui veulent utiliser des mannequins sans évaluation en temsp réel, il existe les mannequins Laerdal First Aid. Ceux-ci n’ont pas d’électronique. Bien évidemment ils sont également dotés de la sensation réelle obtenue grâce aux récents développements de Laerdal.

Le Resusci Anne QCPR est proposé en tellement d’options qui nous préférons les expliquer clairement:

En premier lieu il y a le choix du torse das son sac ou du corps complèt dans sa valise à roulettes. Si l’on choisit le torse, une extension avec bras et jambes est possible. Il est très facile de les fixer au torse. Le sac, aussi utilisable en tant que tapis de formation est trop petit pour transporter un mannequin entier. Donc si vous complétez, il faut également prévoir une valise afin de pouvoir transporter le tout convenablement.

La plupart des utilisateurs opteron

Du nouveau dans l’assortiment Laerdal: les mannequins QCPR

Laerdal, un des plus grands fabricants de mannequins a entièrement renouvellé sa gamme de mannequins de réanimation avancée.

Tous les modèles Resusci Anne en Resusci Baby ont été enlevés et remplacés par une gamme toute nouvelle.

Nos expériences avec Resusci Anne QCPR

A première vue, le nouveau Resusci Anne QCPR n’est pas tellement différent de l’ancien; Anne a une nouvelle tenue et se range dans un sac ou valise bien plus pratique. La révolution se cache dans le nouveau Skillguide et Skillreporter Simpad. Nous nous en sommes rendus compte tout de suite au premier rendez-vous.

Nous avons testé le Resusci Anne QCPR full-body (corps entier). Le mannequin se laisse facilement transporter grace aux roulettes de la valise semi-rigide, contrairement à l’ancien sac de rangement avec sa toute petite poignée qui nous faisait sévèrement pencher ! La valise a une poignée de chaque côté, très pratique pour la remettre dans un véhicule coté droite ou bien gauche. Elle est dotée d’une grande fermeture éclair qui permet une ouverture totale du dessus. La tête du mannequin est bien rangée entre deux sacs d’accessoires; parfaitement “coincée”. Les valises laissent suffisamment de place de libre pour des poumons de rechange, des masques de visage ou encore un Simpad et/ou Skillguide. Rangé sous le mannequin se trouve un tapis-protège-genoux toutefois moins large que la version précédente.

Quand nous ouvrons la mallette et decouvrons Anne, nous remarquons de suite que les poumons et masques de visage sont interchangeables avec les anciens modèles. Très pratique ! Du coup nous pouvons continuer notre découverte sans nous attarder aux tests de changement des voies respiratoires ou visages, cela se fait toujours aussi facilement qu’auparavant.

Le système à sens unique pour l’air insufflé est toujours présent. L’air insufflé dans le mannequin ne ressort pas par la bouche, mais est éliminé par un tuyaux sortant vers la hanche. Laerdal a bien réfléchi à l’hygiène; les risques de contagion entre stagiaires sont minimes. Il faut bien évidement désinfecter le visage entre chaque utilisateur et l’option des protections individuelles de visage peut être envisagée également. En tous les cas: une éventuelle infection ne viendra pas des poumons d’Anne ! Quand nous regardons sous sa peau, nous remarquons que le ressort peut facilement être changé: trois ressorts sont livrés avec le mannequin afin de tester trois niveaux de résistance thoraciques différents.  De plus, nous y trouvons un emplacement pour piles (8 piles D-cel), un boitier à branchements et divers capteurs. Nous refermons la peau et décidons d’effectuer quelques compressions et insufflations.

La sensation des compressions thoraciques est très réaliste: rien à redire ! Quand nous actionnons l’option son du mannequin, nous entendons -en cas de compressions correctes- un son qui reçoit de notre part rapidement le nom de ‘petit oiseau’. Cet oiseau est pratique quand on s’exerce, mais heureusement que l’on peut également éteindre ce son afin de ne pas trop faciliter le travail. Il va de soi qu’il faut d’abord basculer la tête afin de pouvoir insuffler l’air. Il y a aussi un petit ballon pour le pouls carotidien.

Le Skillreporter Simpad

Le Resusci Anne QCPR avec Simpad de Laerdal a été conçue afin d’évaluer au mieux les performances concernant la totalité de la chaîne de survie. Et bien, nous allons le tester.

L’outil se connecte immédiatement via WIFI avec le mannequin. Grace à un bouton sur le côté, nous pouvons choisir une conncexion via bluetooth (LED bleu) ou via WIFI (LED vert). Le voyant LED clignote jusqu’à obtention de la connexion, ce qui se fait assez rapidement. Le Simpad a besoin d’environ 30 secondes pour démarrer. Pas de souci si on a des choses à sortir de la valise et à préparer avant une formation. Sur le Simpad, nous choisissons le mannequin à qui nous allons être relié. Le menu nous semble très clair. On peut surveiller sans effort jusqu’à 6 mannequins, et sans fils ! Le Simpad offre la possibilité de s’entraîner avec ou sans évaluation directe ou d’être utilisé par un formateur. La présentation graphique est soignée. Les graphiques, barres et la minuterie suivent en temps réel et en un coup d’oeuil, il est lisible si l’amplitude des compressions est correcte, si les mains sont bien positionnées et si le volume d’air insufflé est suffisant ou pas.

Il n’y a pas d’information inutile sur l’écran. Même quand nous confions le Simpad à celui d’entre nous qui se connaît le moins en informatique, il réussit tout à fait à y programmer une séance de formation. Durant la formation, nous indiquons d’une croix sur la frise le moment où le premier choc a été délivré par le défibrillateur de formation, le moment où les secours ont été appelé etc. Toute la chaîne: ça correspond relativement bien. A la fin de la séance, le stagiaire obtient une note. Cela réveille en nous notre sens de la compétition et nous faisons tous de notre mieux pour améliorer nos compétences. Les notes et comptes rendu sont enrégistrés dans la mémoire interne du Simpad. Au moment où nous effectuons ces tests, nous ne pouvons pas encore imprimer ces résultats. Toutefois, on nous promet de mettre à disposition un logiciel gratuit rapidement.

Le Simpad et le mannequin Anne ont été allumés une grande partie de la journée et le signal WIFI a émis toute la journée. L’automnomie des outils est bonne. Nous n’avons pas eu besoin d’utiliser les piles de secours et aucun des outils n’a eu besoin d’être chargé durant la journée. Il est cependant possible de continuer la formation quand le mannequin ou le Simpad sont “à plat”: à l’aide des câbles livrés à l’achat il est possible de les brancher sur votre ordinateur via le port USB. Ne trouvant pas ça très pratique, nous avons utilisé  l’adaptateur que nous avons braché directement sur secteur. Cet adaptateur n’est pas livré à l’achat.

En cas d’utilisation de plusieurs mannequins sur le même Simpad, il est conseillé d’utiliser un router. Le mannequin Resusci Baby QCPR ne peut être branché uniquement à l’aide des câbles. Le Simpad n’ayant qu’un port, il n’est pas possible d’utiliser plusieurs mannequins Baby en même temps. Il reste toutefois 5 connexions par WIFI; donc la possibilité existe de rajouter 5 mannequins Resusci Anne QCPR en plus du mannequin Resusci Baby QCPR. Nous captons le signal WIFI sur environ 30 mètres dans une salle sans murs. Avec des murs, le signal ira certainement moins loin.

Le Skillguide

D’accord, nous devons l’admettre: il faut un sacré investissement pour avoir le Simpad et pas tout le monde voudra le faire. Cependant, il est dommage d’attendre que le tarif du Simpad devient plus accessible pour pouvoir évaluer et débriefer de cette façon. Heureusement, Laerdal a pensé à créer un petit appareil compact pour les moins aisés d’entre nous: le nouveau Skillguide : très facile d’utilisation: un seul bouton et un écran.

Le skillguide est connecté au mannequin ‘Anne’ en branchant un câble sur son épaule. Il faut bien appuyer; pendant un moment nous pensions que ça ne marchait pas. Une fois branché, le Skillguide s’allume de suite. A l’aide du bouton unique un choix de fonctions est proposé: formation avec évaluation directe, formation ‘aveugle’ (avec évaluation après la séance) ou visualisation des résultats et appuyer longtemps permet de redémarrer et commencer une nouvelle session. Nous esayons les évaluations et sommes satisfaits du rendu. A l’aide de voyants on peut voir si les compressions sont bonnes, trop profondes ou justement pas assez. Idem pour le volume des insufflations. Il faut dire que le skillguide est situé à côté du mannequin et que nous avons sans arrêt les yeux dessus; la note est de ce fait élévée et nous avons un peu l’impression de tricher. Nous allons donc tester l’option ‘aveugle’ avec évaluation après la séance. Tout de suite la note est plus ‘fiable’ et nous recevons un compte rendu en texte avec des points à améliorer. Le Skillguide donne les renseignements voulus de façon compacte et le prix est juste. Nous le conseillons absolument !

Le logiciel PC sans fil

Afin d’obtenir la totalité des résultats d’évaluation de ce nouveau modèle de Resusci Anne QCPR, nous nous sommes connectés via bluetooth. Le logiciel PC existait déjà depuis un petit moment, mais suite à une récente mise à jour, nous tenons à le tester également. Comme indiqué précédemment, Anne offre la possibilité de connexion par bleutooth: celle-ci est nécessaire afin d’envoyer des informations vers un ordinateur. Nous appuyons sur le bouton sur le côté du mannequin jusqu’à ce qu’un voyant LED bleu clignote, ce qui signifie qu’il essaie de se connecter. Muni d’une antenne sur l’ordinateur portable, nous devons parcourir les paramétrages de celui-ci avant de pouvoir se connecter. Heureusement le logiciel propose une option “aide”. Grâce à celle-ci, nous y parvenons, toutefois moins facilement qu’avec le Simpad ! Ce qui est rassurant c’est qu’une fois que l’ordinateur portable s’est connecté une première fois au mannequin, ça se passera comme une lettre à la poste les fois d’après.

Le logiciel PC permet l’utilisation de plusieurs mannequins à la fois, cependant tous doivent être des Resusci-Anne QCPR. Même les anciens modèles à condition d’avoir la fonction “sans fil”. L’affichage du Skillguide ressemble beaucoup à celui du Simpad et il nous satisfaisait entièrement! A nouveau un graphisme soigné, un suivi en temps réel et un rapport complèt. Dommage que le logiciel PC n’existe qu’en anglais alors que le SIMPAD connaît quasiment toutes les langues européennes, dont le français. Un avantage du logiciel PC est qu’il permet d’agrandir l’écran d’affichage à l’aide d’un vidéo-projecteur. Pratique aussi que les résultats peuvent facilement être enrégistrés au format PDF

Version et options

Pour les utilisateurs qui veulent utiliser des mannequins sans évaluation en temsp réel, il existe les mannequins Laerdal First Aid. Ceux-ci n’ont pas d’électronique. Bien évidemment ils sont également dotés de la sensation réelle obtenue grâce aux récents développements de Laerdal.

Le Resusci Anne QCPR est proposé en tellement d’options qui nous préférons les expliquer clairement:

En premier lieu il y a le choix du torse das son sac ou du corps complèt dans sa valise à roulettes. Si l’on choisit le torse, une extension avec bras et jambes est possible. Il est très facile de les fixer au torse. Le sac, aussi utilisable en tant que tapis de formation est trop petit pour transporter un mannequin entier. Donc si vous complétez, il faut également prévoir une valise afin de pouvoir transporter le tout convenablement.

La plupart des utilisateurs opteront pour le mannequin QCPR standard completé par un Simpad, Skillreporter et/ou logiciel PC.

Toutefois, il reste encore d’autres possibilités:

  • Spécialement pour les défibrillateurs de formation Laerdal Trainer 2 et 3, Laerdal a développé des mannequins avec technologie ‘LINK’. Ceux-ci s’appellent QCPR AED. Ces DAE de formation vérifient le placement correct des électrodes sur le mannequin. Cette option n’est donc valable uniquement avec les défibrillateurs de formation Laerdal AED Trainer 2 et 3 en combinaison avec le mannequin QCPR-AED.
  • Il existe également une version à défibrillation manuelle. Ce sont les mannequins QCPR D. Ces mannequins ont surtout des avantages pour les utilisateurs professionnels.

Tous les mannequins Resusci Anne QCPR sont disponibles avec des voies respiratoires permettant une formation à l’intubation.

D’autres options existent en rajoutant des bras et jambes permettant la simulation de divers traumatismes.

t pour le mannequin QCPR standard completé par un Simpad, Skillreporter et/ou logiciel PC.

Toutefois, il reste encore d’autres possibilités:

  • Spécialement pour les défibrillateurs de formation Laerdal Trainer 2 et 3, Laerdal a développé des mannequins avec technologie ‘LINK’. Ceux-ci s’appellent QCPR AED. Ces DAE de formation vérifient le placement correct des électrodes sur le mannequin. Cette option n’est donc valable uniquement avec les défibrillateurs de formation Laerdal AED Trainer 2 et 3 en combinaison avec le mannequin QCPR-AED.
  • Il existe également une version à défibrillation manuelle. Ce sont les mannequins QCPR D. Ces mannequins ont surtout des avantages pour les utilisateurs professionnels.

Tous les mannequins Resusci Anne QCPR sont disponibles avec des voies respiratoires permettant une formation à l’intubation.

D’autres options existent en rajoutant des bras et jambes permettant la simulation de divers traumatismes.

Coeur : utiliser de la lumière en guise de défibrillateur

Des chercheurs proposent d’utiliser de la lumière plutôt que de l’électricité pour ranimer les cœurs victimes d’un arrêt cardiaque. Lorsqu’un cœur commence à battre de façon dangereusement irrégulière, ou peu après l’arrêt cardiaque, la solution est bien connue : le défibrillateur, qui envoie un fort courant électrique. Mais l’électricité peut causer des dommages sur les tissus ainsi que d’autres complications secondaires. Des chercheurs de l’université Johns Hopkins proposent ainsi une solution alternative et moins violente : la lumière.

Dans une étude publiée par la revue Nature Communications, des ingénieurs biomédicaux décrivent leur plan pour utiliser un logiciel de simulation du cœur afin de trouver une alternative aux chocs électriques. “L’électricité à ses effets secondaires” explique la superviseuse du projet, Natalia Trayanova. “Utiliser un défibrillateur est l’équivalent d’enfoncer une porte, car on n’a pas les clés. Cela applique trop de puissance et aucune finesse. Nous pensons qu’il est possible d’utiliser la lumière pour rebooster le cœur sans l’abîmer”. Une idée lumineuse La méthode envisagée est connue sous le nom d’optogénétique, un domaine de recherche qui existe depuis une petite dizaine d’années. Elle repose sur l’utilisation de protéines connues sous le nom d’opsines, qui réagissent à la lumière. Une fois insérées dans les cellules et exposées à un flux lumineux, elles permettent l’ouverture de canaux dans les parois. Or, c’est grâce aux canaux membranaires que les cellules cardiaques conduisent l’électricité et provoquent les battements du cœur. En injectant localement ces molécules et en les activant avec de la lumière, les chercheurs pensent donc qu’il est possible de réguler le rythme cardiaque, selon le même principe qu’un pacemaker. Modèle informatique Les chercheurs ont déjà expérimenté cette approche via un logiciel, et prévoient de l’améliorer pour connaître avec précision la faisabilité de leur technique. Ainsi, ils pourront connaître quelles cellules devront recevoir l’injection de protéines et quelle quantité de lumière est nécessaire. Selon eux, l’application pratique sur des vrais cœurs pourrait arriver dès cette décennie.”L’avantage d’utiliser un modèle numérique est de savoir à l’avance quelles expériences valent la peine d’être tentées, et ainsi faire avancer la recherche beaucoup plus vite” explique Patrick M. Boyle, membre de l’équipe. Les avantages de la technique seraient donc nombreux : moins violente, plus précise, peu gourmande en énergie. Les scientifiques imaginent déjà les pacemakers et défibrillateurs du futur qui fonctionneraient à la lumière grâce à leur technologie.

827

Secouriste victime d’un infarctus

Il va falloir plusieurs mois à l’ambulancier Joseph Hardman de Detroit afin de récupérer de sa dernière intervention. Dans l’ambulance, lors de la réanimation d’une victime d’un arrêt cardiaque il a été lui-même victime d’un infarctus.

Durant le trajet Hardman s’est mis à transpirer exagérément. « J’ai senti comme une explosion dans ma poitrine » dit-il. Il se réalisait qu’il subissait lui-aussi un infarctus du myocarde. Malgré la forte douleur, il a continué à réanimer le patient dans l’ambulance.

Hardman a prévenu le chauffeur que les médecins du Detroit Medical Center devaient se tenir prêt à recevoir non pas un, mais deux victimes d’infarctus. « Si nous n’avions pas déjà été en route, je n’aurais pas survécu » dit-il.

Depuis cette intervention miraculeuse, Hardman est devenu un héros. Les médecins pensent qu’il récupèrera à 100%. Et ceci est également vrai pour l’homme qui a été réanimé par Hardman.

 

Il va falloir plusieurs mois à l’ambulancier Joseph Hardman de Detroit afin de récupérer de sa dernière intervention. Dans l’ambulance, lors de la réanimation d’une victime d’un arrêt cardiaque il a été lui-même victime d’un infarctus.

Durant le trajet Hardman s’est mis à transpirer exagérément. « J’ai senti comme une explosion dans ma poitrine » dit-il. Il se réalisait qu’il subissait lui-aussi un infarctus du myocarde. Malgré la forte douleur, il a continué à réanimer le patient dans l’ambulance.

Hardman a prévenu le chauffeur que les médecins du Detroit Medical Center devaient se tenir prêt à recevoir non pas un, mais deux victimes d’infarctus. « Si nous n’avions pas déjà été en route, je n’aurais pas survécu » dit-il.

Depuis cette intervention miraculeuse, Hardman est devenu un héros. Les médecins pensent qu’il récupèrera à 100%. Et ceci est également vrai pour l’homme qui a été réanimé par Hardman.

Fin de vie du Welch Allyn AED 10 en mars 2014

Zoll Benelux vient de communiquer qu’à partir de ce jour, il n’y aura plus de réparations sur les défibrillateurs Welch Allyn AED 10 avec n° de série NA043416 et antérieur ainsi que sur les défibrillateurs de formation de n° de série  NB015377 et antérieur.

Pour toutes les autres modèles de Welch Alyn AED 10, le service après-vente et de réparations cessera de fonctionner le 31 mars 2014.

L’approvisionnement des accessoires tels batteries et électrodes pour ces défibrillateurs s’arrêtera à cette même date. Jusqu’au 31 mars 2014, vous pouvez continuer à vous fournir en accessoires pour le Welch Allyn AED 10 sur www.defibrillateurshop.fr.

SNCF

SNCF INSTALLE SON 500ÈME DÉFIBRILLATEUR AUTOMATISÉ EXTERNE (DAE) EN GARE D’EVRY-COURCOURONNES

SNCF vient d’installer en gare d’Evry-Courcouronnes le 500ème défibrillateur automatisé externe (DAE) dans l’entreprise à l’attention de ses clients et de ses agents.SNCF a décidé d’être exemplaire sur ce sujet sociétal qui revêt également une dimension « prévention et santé au travail » et prend l’engagement de mettre en place 1 500 défibrillateurs d’ici juin 2013.
Les arrêts cardiaques sont la cause de près de 40 000 décès par an en France, avec un taux de survie très faible, de l’ordre de 5 %. Ce taux peut être très fortement amélioré par l’utilisation de défibrillateurs, permettant dans certains pays d’atteindre un taux de 30 %.
Les gares et leurs abords immédiats ont été identifiés par les autorités médicales comme des lieux où la fréquence d’accidents cardiaques est particulièrement élevée. Ce constat explique le besoin d’un réseau dense de défibrillateurs dans les lieux publics.

SNCF s’est fixé des objectifs ambitieux, et a confié en octobre 2011 à Christian Portal une mission dédiée. Au 28 novembre, 190 défibrillateurs ont été installés dans les gares dont 45 sur le réseau Transilien, 243 dans les bâtiments de service, 47 dans les TGV Est-Européen et 20 sur les chantiers de travaux
D’ores et déjà 500 défibrillateurs sont installés dans les gares, les bâtiments SNCF et les trains.

Le programme d’investissement porte sur un besoin identifié de 1.500 défibrillateurs d’ici juin 2013 :
350 dans les gares
450 dans les bâtiments de service
500 dans les TGV (ensemble du parc)
200 sur les chantiers de travaux Infra.
Sur le réseau Transilien, 130 défibrillateurs vont être installés (dont 13 sur la région de Paris Sud Est), en priorisant les gares à fort trafic.

Le nouveau Powerheart G5 AED de la marque Cardiac Science

Malgré le fait que Cardiac Science voulait garder le secret sa publication, nous l’avons trouvé :

La vidéo avec toutes les informations concernant le nouveau Powerheart G5 AED de la marque Cardiac Science !

 

Source: Kays Medical (UK)

Entre temps, nous avons plus de renseignement sur ce nouveau défibrillateur. Le prix de vente en Grande Bretagne est un peu plus de 2000 E. Ce qui est ,comme attendu, un peu plus que le tarif actuel du Powerheart G3.

De plus, nous avons entendu que le système d’évaluation de la RCP du nouveau Powerheart G5 ne serait pas facile à utiliser. C’est pour cette raison que Cardiac Science ne veut pas encore le distribuer via les boutiques en ligne, mais seulement à l’aide de représentants qui devront donner une démonstration du fonctionnement de l’appareil.

Selon nous, ceci est une décision du moins curieuse, parce les défibrillateurs étant équipés d’un système d’évaluation de la réanimation cardio-pulmonaire sont plus particulièrement adaptés à l’utilisation par du personnel non-médical. Manifestement, le nouveau Powerheart G5 est trop compliqué d’utilisation pour toute personne non professionnelle…

Bien évidement, nous attendons avec impatience les premières réactions d’utilisateurs. Nous vous tiendront au courant !

Société japonaise rachète ZOLL

La société japonaise Asahi Kasei rachète le fabricant Zoll Médical pour un montant de 2,121 milliards de dollars.

Le conseil d’administration de Zoll a recommandé l’offre. L’accord sera probablement signé au deuxième trimestre de 2012.

Les deux entreprises ont démarré leur coopération en juillet  2011 avec la mise sur le marché japonais du ‘ Zoll AED plus’ exclusivement par Asahi Kasei. Il n’y a désormais pas de changements prévus dans les activités commerciales et de gestion. Nous ne nous attendons pas à des changements de quantités de ventes du défibrillateur Zoll AED plus sur les marchés européens des DAE.

Cependant, ZOLL disparaîtra du Nasdaq dès la finalisation de la reprise.

Weinmann arrête la fabrication des DAEs

Le fabricant Weinmann à fait savoir qu’il a décidé d’arrêter la fabrication des défibrillateurs Meducore Easy AED. Ce DAE est proposé depuis plusieurs années maintenant sur le marché français, mais n’a jamais réussi à y trouver une place au soleil.
Weinmann déclare que ce sont les frais de production relativement élevés qui nécessitent l’arrêt de la production de ce défibrillateur. Les consommables pour ce DAE seront toutefois encore disponibles.

Un défibrillateur sur les terrains de football est « une question de vie ou de mort ».

Le président de la commission médicale de la FIFA Monsieur Michel d’Hooghe a déclaré lors de la conférence médicale de la FIFA que la présence d’un défibrillateur sur les terrains de football est « une question de vie ou de mort ».

Ces cinq dernières années, il y a eu 84 cas de mort par arrêt cardiaque et 24 autres cas de crises cardiaques sur les terrains de football partout dans le monde. Cependant, dans seulement 20% des cas il y avait un défibrillateur à porter de mains.
Durant les derniers mois, il y a eu deux cas d’arrêt cardiaque particulièrement médiatisés. Au mois de mars, Fabrice Muamba tombait en perdant connaissance sur le terrain de White Hart Lane, victime d’un arrêt cardio-respiratoire. Il a fallu 15 décharges du défibrillateur pour le ramener à la vie. Grâce à la réanimation cardio-pulmonaire et l’utilisation d’un défibrillateur par l’équipe médicale du stade, la vie de Fabrice a pu être sauvée.
Toutefois, la mort de Piermario Morosini en avril durant un match du série B entre Livorno et Pescara en Italie nous rappelle que beaucoup reste à faire en matière d’arrêt cardiaques dans le milieu du football.
“Il faudrait un défibrillateur sur chaque terrain de football” dit Monsieur d’Hooghe, “donc s’il y a un message à porter: s’il vous plaît, permettez nous d’avoir un défibrillateur sur chaque terrain de football parce que ça peut être une question de vie ou de mort. »
Ces commentaires de Michel d’Hooghe sont partagés par le médecin en chef de la FIFA Monsieur Jiri Dvorak, qui a fait savoir que le nombre de cas déclarés était plus bas que prévu, mais que plus d’efforts devraient être fait pour équiper les terrains de football de défibrillateurs afin d’assurer aux joueurs et aux les spectateurs une meilleure chance de survie en cas d’arrêt cardiaque.
“ Pour moi, ces 84 cas ne sont pas des résultats alarmants, ça nous montre seulement que cela existe, et comparé aux chiffres de la population normale avec 1 personne sur 200.000, on aurait pu s’attendre, avec approximativement 300 million de joueurs de football, à 1500 morts par an dans le monde.”

Defibtech_view

Defibtech va présenter son nouveau DEA Lifeline PRO au salon Medica 2011

Lifeline PRO fournit une commande manuelle pour un usage professionnel et un
affichage couleur à haute résolution

DUSSELDORF, Allemagne–(BUSINESS WIRE)–Defibtech va démontrer son nouveau
défibrillateur externe automatisé (DEA) Lifeline PRO au salon Medica 2011, du
16-19 novembre à Dusseldorf, en Allemagne.

Le Lifeline PRO fournit aux secouristes professionnels un contrôle manuel
complet de l’énergie et de l’administration du choc. En mode manuel, l’ECG est
clairement affiché sur le grand écran couleur lumineux à haute résolution du
PRO, et l’utilisateur peut sélectionner le niveau d’énergie et décider à quel
moment initier la charge et le choc. En mode DEA, le PRO peut afficher soit un
ECG soit des instructions vidéo détaillées pour effectuer la défibrillation, les
compressions thoraciques et la respiration artificielle.

« Le Lifeline PRO donne enfin aux secouristes professionnels un moyen rentable
d’effectuer une défibrillation entièrement manuelle. En outre, la capacité de
contrôle ECG à 3 dérivations du PRO les équipe d’un autre outil de valeur pour
soigner leurs patients », a déclaré Gianfranco Buchbinder, vice-président des
ventes internationales de Defibtech.

Outre ses capacités entièrement manuelles, le Lifeline PRO peut être utilisé en
mode DEA, ce qui permet au DEA de prendre des décisions choc/aucun choc en
utilisant une technologie de détection d’arythmie éprouvée en pratique. « En
mode DEA, le Lifeline PRO offre une formation RCP et permet au sauveteur de
passer dynamiquement d’une RCP manuelle uniquement à une RCP avec respiration »,
a ajouté M. Buchbinder.

Le Lifeline PRO maintient la tradition de facilité de maintenance de Defibtech
avec des menus de configuration et d’information extensifs affichés sur un écran
pleine couleur. Quand les protocoles RCP changent, les utilisateurs peuvent
actualiser les instructions audio et vidéo sur le terrain en installant une mise
à niveau logicielle à l’aide d’un câble USB ou d’une carte de données. De même,
les données de l’appareil peuvent être enregistrées ou extraites du PRO à l’aide
d’une carte ou d’un câble USB. L’appareil sera également disponible en tant que
DEA avec affichage ECG, sans commande manuelle, et commercialisé en tant que
Lifeline ECG AED.

Le Lifeline PRO et le Lifeline ECG ne sont pas encore en vente. Ces produits
seront disponibles sur certains marchés internationaux sous réserve de
l’approbation réglementaire applicable.

Tout comme les autres DEA de Defibtech, le Lifeline PRO se distingue par sa
robustesse et sa durabilité, sa conception ergonomique primée, la facilité de sa
maintenance, et la technologie biphasique, une forme d’onde et un algorithme
éprouvés dans le cadre clinique pour administrer des chocs et sauver des vies.

« Avec des DEA dans plus de 40 pays, Defibtech continue d’établir la norme en
matière d’innovation, de convivialité et de valeur », a ajouté M. Buchbinder. «
Nous nous réjouissons à l’idée d’exposer le Lifeline PRO au salon Medica 2011 ».